Je suis tellement impressionnée de voir autant de très jeunes personnes voyager. C’est en écrivant cette phrase que je me sens très vieille.
J’ai 32 ans et depuis des mois je rencontre des personnes de tout âge et majoritairement entre 25 et 30/32 ans. Le dernier en date avec qui j’ai partagé mon voyage avait 18 ans. WAHOUUU, mais c’est un bébé. Et le plus vieux, 50 ans.

À force de côtoyer toutes ces jeunes personnes, j’ai commencé à me dire que j’avais peut-être loupé quelque chose. Pourquoi n’ai je pas eu l’envie de faire le tour du monde plus jeune ? J’ai commencé à me dévaloriser un peu, et culpabiliser de ne pas avoir pris la décision plus tôt et à envier ceux qui ont osé le faire. Après leur voyage, ces jeunes personnes auront tout le temps de construire leur projet de vie alors que moi, le lapin d’Alice au pays des merveilles n’arrête pas de me suivre. J’ai commencé à entrer dans une phase un peu négative en ayant l’impression d’avoir perdu du temps et qu’il était trop tard pour moi. J’avais l’impression d’être trop vieille pour voyager.

Baliverne ! (tiens, une bonne expression de vieux pour remuer le couteau dans la plaie) et puis, j’ai examiné ma situation et chassé toutes ces pensées négatives de ma tête. J’ai arrêté de me concentrer sur mon âge. Et je me suis concentré sur mon état d’esprit. Je me sens bien en ce moment, en phase avec mes envies et à l’écoute de mes besoins. N’est-ce pas le plus important ?

Ne te laisse pas enfermer dans une catégorie d’age.

Tu n’en as pas marre toi? De porter sur tes épaules le poids de la pression sociale? Et de culpabiliser parce que tu ne t’identifie à aucune catégorie.

-De 18 à 25 ans, tu dois t’impliquer dans les études et savoir ce que tu veux faire dans la vie par la même occasion .

-De 25 à 30 ans, tu dois avoir trouvé un travail et commencé à investir (surtout dans l’immobilier hein) . Ainsi, qu’avoir trouvé le partenaire idéal de ta vie.

-Entre 30 ans et 35 ans, tu dois penser à fonder une famille.
-Entre 35 et 45 ans, tu dois être un bon parent, obtenir un avancement professionnel et savoir organiser ta vie familiale et professionnelle.

-De 45 à 55 ans, il faut continuer à préparer ta retraite.
-De 55 ans à 65 ans, tu attends patiemment ta retraite parce que tu es fatigué et que tu espères enfin avoir l’occasion de réaliser tes rêves d’enfant.
-À partir de 65 ans, tu es censé être entouré de tes petits-enfants tout en profitant de ta retraite dans ta belle maison de campagne et enfin voyager car tu l’as bien mérité.

Alors, oui, je suis sure que certains réagiront en disant ; « non mais angélique tu n’es obligé de rien » et c’est vrai, tu n’es obligé de rien mais n’empêche que, même si tu essaies de ne pas être impacté, elle est quand même super-forte cette pression sociale.Et d’autres diront « bah, moi j’ai choisi cette vie et j’en suis heureux » et je trouve ça génial. Justement, tout est une question de choix. Il n’y a aucun jugement dans mon propos.

Ne laisse pas cette classification par âge guider ta vie

Le fait de vouloir suivre cette ligne directrice à tout prix t’amène forcément à te poser des limites et à faire des choix en fonction de l’attente sociale, donc celle des autres. Planifier ta vie en fonction de ta catégorie d’âge t’empêchera de penser outside The Box, et tout en tentant de respecter cet ordre, tu oublieras de suivre ton coeur . C’est d’un ennui ! J’en bâille déjà.

Juste une petite question : A quel âge est on trop vieux pour … ?

En réalité, personne n’est jamais trop vieux pour faire quelque chose à partir du moment où il s’écoute. On en revient toujours à la même chose n’est ce pas?  C’est une réalité.

J’ai lu sur le net récemment un texte très parlant :

« Le fondateur de Facebook a commencé son projet à l’âge de 19 ans, les fondateurs de Whatsapp et de Wikipédia à 35 ans, le fondateur d’Intel à 41 ans, le fondateur de Coca-Cola à 55 ans, le fondateur de KFC à 65 ans. Moralité de l’histoire : dans la vie, il n’y a pas d’âge pour réussir et il n’y a pas d’échecs, que des abandons. »

Qu’avaient-ils en commun à ton avis ? Pas leur âge en tout cas. Ils ont cru en eux, n’ont pas abandonné leur projet et sont passés à l’action. Alors pourquoi ton âge devrait te limiter? D’ailleurs, j’ai une amie actuellement au Laos qui a prévu de faire une formation en Inde pour devenir professeur de yoga. C’est inattendu et imprévisible.

« Je n’y avais jamais pensé car pour moi, ça me paraissait tellement inaccessible. Aujourd’hui, j’ai trop hâte, je sais que c’est ça que je veux faire de ma vie à 27 ans. »

Il y a une réflexion bouddhiste intéressante à ce sujet. Pour faire simple, il existe deux grandes prisons dans la vie: Les prisons physiques, et les prisons mentales qui t’enferment derrière des croyances limitantes. L’âge au-delà duquel il n’est plus possible d’entreprendre n’est écrit nulle part si ce n’est dans ta tête.

L’age n’est pas le seul révélateur de vieillesse.

Selon des scientifiques, il y a deux types de vieillissement : chronologique lié à ton âge et biologique lié au vieillissement de tes cellules.

«Le vieillissement se manifeste de manière différente d’un individu à l’autre. Nous ne sommes pas tous égaux devant la vieillesse. L’âge biologique, propre à chaque personne, se calcule à partir d’une multiplicité de critères comme environnemental en prenant en compte les habitudes.  » 

Francesco de Boccard

 Du coup, pour évaluer l’âge d’une personne, la chronologie a peu de sens. La réponse la plus pertinente à «quel âge as-tu ?» devrait être: A quel âge fais tu référence? Biologique, social, chronologique?

Tu vois ou je veux en venir maintenant ? Qu’attends-tu pour agir ?

Depuis que je voyage, j’ai appris à vivre avec la foi. Je ne pensais pas un jour dire ça mais croire en quelque chose est motivant et rassurant. Je ne peux pas vraiment définir en un mot en quoi je crois mais j’ai confiance en l’univers et en la vie. Le fait de vivre dans le moment présent me fait avancer sans peur. Je prends les choses comme elles viennent et je fais avec. Je suis sure d’une chose : quoi qu’il arrive, ça va aller, quoi que je fasse, il y aura toujours une solution.

Et toi, tu crois en quoi?  Qu’est-ce qui te fait avancer jour après jour? À quoi destines-tu ta vie ? Réfléchis y et creuse au plus profond de toi pour y répondre. Je suis sure que dans ce cas, tu ne feras pas allusion à ton âge car ça n’est pas ça le plus important. Ce qui est important c’est que tu te sentes à ta place là maintenant ou que tu sois, qu’importe la vie que tu as choisie, qu’importe ce que les gens pensent autour de toi. Tu es seule avec tes ressentis. Tu es la seule à savoir ce qui est bon pour toi. C’est difficile, je te l’accorde mais comme je le répète :

difficile ne veut pas dire impossible.