J’ai passé une grande partie de ma vie à tenter de m’appliquer ce concept inconnu. Comment cela on doit lâcher prise et cesser de vouloir contrôler sa vie ?
Pourtant, si on veut avoir une belle vie, obtenir des choses, fonder une famille etc. on doit aller les chercher non. Je ne savais pas que j’étais comme la majorité des gens sous l’emprise de mon ego et de son besoin de contrôle. Contrôler quoi en fait! La vie ou ma propre vie ? Étant une femme avec une énergie plutôt masculine, j’étais constamment dans l’avoir et rarement dans l’être.

Je veux un petit copain. Je veux un super appartement.  Je veux une augmentation. Je veux voyager etc.

Alors bien sûr, j’allais chercher ce que je voulais obtenir dans ma vie. Je mettais en place des stratégies, établissais des plans et organisais ma vie à la perfection. Et dans la majorité des cas, j’obtenais exactement ce que je voulais. Mais dans le domaine des relations humaines incluant des sentiments amoureux, c’était plus compliqué.

Quelle est la différence entre ÊTRE et AVOIR ?

Dans notre société de consommation, dès l’enfance on nous fait croire que l’on PEUT tout obtenir facilement sans attendre. Tu veux le dernier IPhone dernier cri? Qui vaut un SMIC ? On a la solution avec un crédit sur plusieurs mois et il sera à toi TOUT de suite. Tu veux une superbe voiture qui vaut le prix d’un petit studio en province ? Pas de soucis, tu peux faire un prêt. Tu veux trouver l’amour ? Ok suffit de télécharger la dernière application de rencontre à la mode et tu trouveras l’homme ou la femme de ta vie tout de suite.

Envisager la vie en étant constamment dans l’avoir est une grave erreur. C’est croire que TOUT dépend de nous. On pense que vivre c’est AVOIR. Autrement dit : POSSEDER des choses et des êtres. Dans cette logique, si on peut tout avoir, on peut tout contrôler. Or à mon sens, VIVRE authentiquement c’est être dans l’accueil de la vie. C’est être là dans l’instant présent et non vouloir avoir quelqu’un ou quelque chose. 

Accueillir la vie telle qu’elle est, le bon comme le moins bon,c’est faire preuve de lâcher prise. Mais, le lâcher prise s’oppose au contrôle. On ne peut être dans l’accueil de la vie et dans le contrôle en même temps n’est-ce pas? Et contrôler suppose naturellement de vouloir anticiper le futur. Ce qui engendre une rigidité dans sa manière de vivre et d’appréhender le quotidien. Et la souffrance naît de cette dépendance au contrôle. 

LIBERE TOI de la pression sociale.

La vie dans une société de consommation est devenue une liste d’acquisition. Ok alors à 30 ans pour réussir sa vie il FAUT cocher les cases suivantes :

  • Partenaire de vie OK
  • Appartement OK
  • Voiture OK
  • Bébé en route OK
  • Travail OK

Et si bien sûr tu n’as pas REUSSIS à obtenir tout ça, tu es un raté. Ta famille, certains de tes amis et collègues commenceront à ressentir de la peine pour toi. Le vilain petit canard qui n’a toujours pas réussi à trouver sa place dans la société. Au début, on tentera de te donner des conseils de comment il faut faire pour t’y prendre. Puis, on finira par te faire des reproches parce que tu ne sembles toujours pas y arriver. Comment ça, tu t’es encore fait larguer ? Quoi tu as démissionné encore ? Tu n’es toujours pas enceinte . Pourtant, la fille de la voisine, elle a le même âge que toi, elle travaille dans une bonne boîte, est mariée à un gentil gars et attend son 2eme enfant. Pourquoi toi tu n’y arrives pas ? Bon sang ! Mais, ça doit être de ta FAUTE. Tu fais sans doute mal les choses.
La pression finit par avoir raison de toi et tu finis par croire que c’est bien de ta faute et que tu ne dois pas être NORMAL puisque toi contrairement à tes amis d’enfance campagnards, tu n’as toujours pas acheté de maison, ni de mari et encore moins 2 enfants déjà en âge d’aller à la maternelle.
La dépression guette le bout de son nez et tu te mets à fuir les réunions familiales ou les restaurants avec tes amis d’enfance en couples. Dans cette logique des choses, on oublie la notion de DESTIN. Si la vie était une simple liste de case à cocher pour être heureux, on le saurait. 

Personne n’échappe à son DESTIN.

Si le destin souhaite votre rencontre, vous vous retrouverez. Fussiez-vous séparés par des milliers de lieues. Mais si le destin s’oppose à la rencontre, vous aurez beau être là, face à face, vous resterez étrangers l’un à l’autre.

Proverbe Chinois

Le destin s’oppose par nature au libre arbitre. Cela suppose qu’une force au-dessus de nous tire les ficelles de notre vie. En sommes, notre vie a déjà été écrite au moins dans les grandes lignes avant même notre naissance sur terre. Autrement dit, notre vie est déterminée à l’avance. Ce qui veut également dire qu’il ne sert à rien de te comparer aux autres ou de vouloir avoir la même vie.

Cette logique spirituelle de la vie, entre en parfaite contradiction avec l’idée que nous sommes maîtres de notre vie à 100%. Ce qui veut dire que quoique l’ego (ton moi terrestre) souhaite réaliser ou obtenir ici-bas, il ne l’atteindra pas si ce n’est pas écrit dans le livre des destinées.

Exemple : ton ego souhaite réparer ton enfance malheureuse en te poussant à fonder une famille heureuse. Tu auras beau le désirer ardemment, tenter de trouver l’homme ou la femme idéale pour t’aider à accomplir ce rêve, si cela ne fait pas partie de ton destin, tu essuieras échec après échec.

Les plus cartésiens refuseront de croire que le destin existe et pourtant comment expliquer certains miracles de la vie ou le fait que certaines personnes échappent in extremis à la mort. On parlera de chance ou de hasard. À mon sens, la vie est bien trop complexe pour être une question de chance ou de hasard. Tout a un sens dans la vie. Rien n’est laissé au hasard, de la plus infime bactérie aux géants des océans, chaque être à une place bien définie dans le cycle de la nature et joue un rôle clé dans la pièce de théâtre sans fin qu’est la vie. Imagine le destin comme un TGV allant de Paris à Marseille sans stop. À l’intérieur du train, il y a une mouche qui peut se balader dans l’ensemble du train. Aller à droite, à gauche, en arrière, en avant ou s’arrêter dans un wagon pour l’explorer. Elle est libre de ses mouvements et de ses actions au sein même du train. Pourtant, quoi qu’elle fasse, étant donné que le TGV est en direction de Marseille, elle ira à Marseille. Cette mouche, symbolise ton libre arbitre face au destin.

En tenant compte de cela, pourquoi se mettre autant de pression ? Pourquoi nous accabler lorsque nous n’obtenons pas EXACTEMENT ce que nous voulons au moment souhaité?

La faute à notre ego. Cet enfant terrible ne connaît pas le lâcher prise. Il est INCAPABLE de le comprendre car le lâcher prise se fait dans la foi en la vie. Le lâcher prise, c’est se laisser vivre au sein du train de la vie. C’est agir quotidiennement en ce détachant du résultat. Mais, l’ego de la mouche va la pousser à tenter de sortir du train en se cognant indéfiniment contre les vitres fermées. Ou alors, il tentera d’arrêter le TGV avant son arrivée à Marseille. Cet ego lui fera mal, très mal parce qu’il refuse de s’asseoir tranquillement et de contempler les paysages magnifiques, tout en rencontrant les différents passagers du train. L’ego refusera de profiter du voyage paisiblement jusqu’à ce que le TGV arrive à Marseille, puisqu’il n’a AUCUNE foi envers le TGV, ou plutôt envers la vie et le destin. Il pense que sans son action, la vie lui refusera ce qu’il désire le plus.

Et si au lieu de batailler constamment pour obtenir ce que tu veux (un partenaire amoureux, un enfant, un travail idéal etc.), tu faisais confiance en la vie? Que se passerait-il si tu acceptais de t’asseoir paisiblement pour profiter du voyage qu’est ta vie au lieu de te lever constamment pour lutter contre elle?

Lâcher prise ne permet pas de supprimer la douleur lorsqu’elle se présente, mais étant donné qu’il n’y a plus de RESISTANCE aux changements et aux épreuves de la vie, la souffrance se vit de manière plus sereine. Elle se surmonte plus facilement aussi. Et je crois que c’est la MEILLEURE manière de vivre tout en minimisant la souffrance terrestre, et en accomplissant son DESTIN.

Alors apprends à pacifier ton ego en guérissant tes blessures et traumatismes enfantin, choisi un siège bien confortable et profite du voyage de ta vie car quoique tu fasses, tu iras bien à Marseille.