Il faut savoir que tout être humain peut développer des facultés médiumniques à des degrés différents. Qui n’a jamais pensé avoir un 6e sens? Une intuition?
Certains ne développeront jamais de capacités médiumniques dans leur vie actuelle mais cela ne veut pas dire qu’ils ne les développeront pas lorsqu’ils auront atteint un degré d’évolution supérieur, dans une autre vie par exemple. Les médiums ne sont pas des surhommes, ni meilleurs que les autres mais juste des personnes qui ont pu développer au fur et à mesure de leurs incarnations, des dons. C’est un effet de l’évolution de la conscience. Un médium est au service des autres, son but est de contribuer à l’évolution de l’homme. Il ne possède pas ces dons pour lui-même mais davantage pour les autres.
La source envoie donc des esprits supérieurs pour instruire les hommes, pour les éclairer sur leurs devoirs, pour leur montrer le droit chemin et leur permettre d’abréger leurs diverses épreuves terrestres.

Les esprits de bien tirent l’Homme vers le haut tandis que les esprits du bas astral le tirent vers le bas. Les médiums sont ces êtres vivants capables de ressentir les esprits, de communiquer avec eux dans le but de recevoir des messages de ces derniers, destinés à montrer la voie à suivre. Ils existent pour transmettre l’enseignement des esprits supérieurs aux communs des mortels.

Mais, qu’est ce que la médiumnité?

On la définit comme la capacité de capter, voir, entendre, ressentir toutes les fluctuations énergétiques imperceptibles par les cinq sens humains. La médiumnité, c’est pouvoir communiquer avec des entités n’appartenant pas à la sphère terrestre. Les entités, pour pouvoir interférer dans la sphère terrestre utilisent le médium comme outil. C’est pourquoi on parle de don de médiumnité.

Voici, une liste non exhaustive des capacités qu’un médium peut posséder.

– La clairvoyance : voire et percevoir par le biais de visions, de flashes visuels ou d’images les esprits ou ce qu’ils souhaitent nous montrer.

– La clairaudience : entendre et/ou percevoir des sons sur le plan terrestre ou non.

– Les ressentis : L’esprit fait ressentir aux médiums différentes sensations particulières pour le renseigner sur l’état d’une personne ou d’une situation . Le médium peut donc ressentir une mélancolie profonde, un écoeurement, une colère, l’euphorie, une sensation de bien-être … mais qui est extérieure à son état d’être personnel.

– La télépathie : cela suppose une communication directe entre un esprit et un médium. L’esprit envoit une idée, des mots ou des symboles au médium pour lui faire comprendre quelque chose.

– Les perceptions olfactives : dans certaines communications le médium peut sentir des odeurs agréables ou désagréables qui sont une manifestation de la présence d’un esprit. Ces odeurs renseignent sur la nature de l’esprit présent.En effet, on sait que l’apparition d’un Ange s’accompagne souvent d’une odeur très agréable, telle qu’une odeur de fleur, d’encens etc. On parle du parfum des anges.

– Les rêves : les esprits peuvent transmettent des messages à travers les rêves sous forme de symboles.

A travers les médiums, les esprits supérieurs et les esprits sympathiques ou familiers tentent de tirer les âmes vers le haut. Le but est de les aider à se dégager de la matière, de toutes les passions humaines afin qu’elles évoluent et s’élèvent du plan terrestre. Ils tentent de les aider à se détacher des biens matériels pour se nourrir de spiritualité.

Ainsi, la médiumnité bien exercée devient une source de lumières et de consolations. 

Quels sont les types de médiums? 

Je vais reprendre la classification d’Allan Kardec dans le livre des médiums, car je la trouve très pertinente. Il est rare qu’un médium confirmé ne possède qu’une seule des aptitudes citées, souvent il en a plusieurs.

Nous pouvons dans un premier temps diviser les médiums en deux catégories:

LES MEDIUMS A EFFETS PHYSIQUES, ceux qui ont le pouvoir de provoquer des effets matériels ou des manifestations ostensibles.

LES MEDIUMS A EFFETS INTELLECTUELS, ceux qui sont plus spécialement propres à recevoir et à transmettre les communications intelligentes.

Quels sont les types de médium à effet physique?

Médiums sensitifs : ils peuvent ressentir la présence des esprits de manière physique ou non. Ils peuvent même distinguer s’il s’agit d’un bon ou mauvais esprit par la sensation ressentie.

Quelques exemples de sensations physiques liées à la présence d’esprit: sensation de chaud et/ou de froid, frissons,  douleurs dans une partie du corps, picottements et chaleur dans une partie du corps, nausées, mal être physique et mentale

Médiums typeurs: ceux par l’influence desquels se produisent les bruits et les coups frappés. Variété très commune, avec ou sans la volonté.

Médiums moteurs:  ceux qui produisent le mouvement des corps inertes. Très communs.

Médiums à translations et à suspensions:  ceux qui produisent la translation aérienne et la suspension des corps inertes dans l’espace sans point d’appui. Il en est qui peuvent s’élever eux-mêmes. Plus ou moins rares, selon le développement du phénomène ; très rares dans le dernier cas.

Médiums à effets musicaux: ils provoquent le jeu de certains instruments sans contact. Très rares.

Médiums à apparitions: ceux qui peuvent provoquer des apparitions fluidiques ou tangibles, visibles pour les assistants. Très exceptionnels.

Médiums à apports: ceux qui peuvent servir d’auxiliaires aux Esprits pour l’apport d’objets matériels. Variété des médiums moteurs et à translations. Exceptionnels.

Médiums nocturnes:  ceux qui n’obtiennent certains effets physiques que dans l’obscurité.

Médiums pneumatographes: ceux qui obtiennent l’écriture directe. Phénomène très rare, et surtout très facile à imiter par la jonglerie.

Médiums guérisseurs: ceux qui ont le pouvoir de guérir ou de soulager par l’imposition des mains ou la prière. « Cette faculté n’est pas essentiellement médianimique ; elle appartient à tous les vrais croyants, qu’ils soient médiums ou non ; elle n’est souvent qu’une exaltation de la puissance magnétique fortifiée en cas de besoin par le concours de bons Esprits. »

Médiums excitateurs:  personnes qui ont le pouvoir de développer chez les autres, par leur influence, la faculté d’écrire. « C’est plutôt ici un effet magnétique qu’un fait de médiumnité proprement dite, car rien ne prouve l’intervention d’un Esprit. Dans tous les cas, il appartient à l’ordre des effets physiques.

Quels sont les médiums à effet intellectuel?

Médiums auditifs:  ceux qui entendent les Esprits. Assez communs.« Il y en a beaucoup qui se figurent entendre ce qui n’est que dans leur imagination. »

Médiums parlants: ceux qui parlent sous l’influence des Esprits. Assez communs.

Médiums voyants: ceux qui voient les Esprits à l’état de veille. La vue accidentelle et fortuite d’un Esprit dans une circonstance particulière est assez fréquente ; mais la vue habituelle ou facultative des Esprits sans distinction est exceptionnelle.

Médiums inspirés: ceux auxquels des pensées sont suggérées par les Esprits, le plus souvent à leur insu, soit pour les actes ordinaires de la vie, soit pour les grands travaux de l’intelligence.

Médiums à pressentiments: personnes qui, dans certaines circonstances, ont une vague intuition des choses futures.

Médiums prophétiques : variété des médiums inspirés ou à pressentiments ; ils reçoivent, avec la permission de Dieu, et avec plus de précision que les médiums à pressentiments, la révélation des choses futures d’un intérêt général, et qu’ils sont chargés de faire connaître aux hommes pour leur instruction.
« S’il y a de vrais prophètes, il y en a plus encore de faux, et qui prennent les rêves de leur imagination pour des révélations, quand ce ne sont pas des fourbes qui se font passer pour tels par ambition. »

Médiums somnambules: ceux qui, dans l’état de somnambulisme, sont assistés par des Esprits.

Médiums extatiques : ceux qui, dans l’état d’extase, reçoivent des révélations de la part des Esprits.
« Beaucoup d’extatiques sont le jouet de leur propre imagination et des Esprits trompeurs qui profitent de leur exaltation. Ceux qui méritent une entière confiance sont très rares. »

Médiums peintres et dessinateurs: ceux qui peignent ou dessinent sous l’influence des Esprits. Nous parlons de ceux qui obtiennent des choses sérieuses, car on ne saurait donner ce nom à certains médiums auxquels des Esprits moqueurs font faire des choses grotesques que désavouerait le dernier écolier. Les Esprits légers sont imitateurs.

Médiums musiciens : ceux qui exécutent, composent ou écrivent de la musique sous l’influence des Esprits. Il y a des médiums musiciens mécaniques, semi-mécaniques, intuitifs, et inspirés comme pour les communications littéraires.

 Médiums écrivains ou psychographes: ceux qui ont la faculté d’écrire eux-mêmes sous l’influence des Esprits.

Médiums écrivains mécaniques: ceux dont la main reçoit une impulsion involontaire et qui n’ont aucune conscience de ce qu’ils écrivent. Très rares.

Médiums semi-mécaniques: ceux dont la main marche involontairement, mais qui ont la conscience instantanée des mots ou des phrases à mesure qu’ils écrivent. Les plus communs.

Médiums intuitifs: ceux à qui les Esprits se communiquent par la pensée et dont la main est guidée par la volonté. Ils diffèrent des médiums inspirés, en ce que ces derniers n’ont pas besoin d’écrire, tandis que le médium intuitif, écrit la pensée qui lui est suggérée instantanément sur un sujet déterminé et provoqué.

« Ils sont très communs, mais aussi très sujets à l’erreur, parce que souvent ils ne peuvent discerner ce qui provient des Esprits ou de leur propre fait. »

Médiums polygraphes: ceux dont l’écriture change avec l’Esprit qui se communique, ou qui sont aptes à reproduire l’écriture que l’Esprit avait de son vivant. Le premier cas est très ordinaire ; le second, celui de l’identité de l’écriture, est plus rare.

Médiums polyglottes: ceux qui ont la faculté de parler ou d’écrire dans des langues qui leur sont étrangères. Très rares.

Médiums illettrés: ceux qui écrivent, comme médiums sans savoir ni lire ni écrire dans l’état ordinaire.
« Plus rares que les précédents ; il y a une plus grande difficulté matérielle à vaincre. »

Médiums novices: ceux dont les facultés ne sont point encore complètement développées et qui manquent de l’expérience nécessaire.

Médiums improductifs: ceux qui ne parviennent à obtenir que des choses insignifiantes, des monosyllabes, des traits ou des lettres sans suite.

Médiums faits ou formés : ce sont ceux dont les facultés médianimiques sont complètement développées, qui transmettent les communications qu’ils reçoivent avec facilité, promptitude, sans hésitation. On conçoit que ce résultat ne peut s’obtenir que par l’habitude, tandis que, chez les médiums novices, les communications sont lentes et difficiles

Médiums versificateurs: ils obtiennent plus facilement que d’autres des communications versifiées. Assez communs pour les mauvais vers ; très rares pour les bons.

Médiums poétiques: sans obtenir de vers, les communications qu’ils reçoivent ont quelque chose de vaporeux, de sentimental ; rien n’y sent la rudesse ; ils sont, plus que d’autres, propres à l’expression des sentiments tendres et affectueux. Tout y est vague, et il serait inutile de leur demander rien de précis. Très communs.

Médiums positifs : leurs communications ont, en général, un caractère de netteté et de précision qui se prête volontiers aux détails circonstanciés, aux renseignements exacts. Assez rares.

Médiums littéraires:  ils n’ont ni le vague des médiums poétiques, ni le terre à terre des médiums positifs ; mais ils dissertent avec sagacité ; leur style est correct, élégant et souvent d’une remarquable éloquence.

Ainsi, il existe de nombreux types de médiums et il n’est pas rare qu’un médium expérimenté fasse partie de plusieurs de ces catégories. Un médium novice peut très bien être dans un premier temps un médium à effet physique uniquement puis évoluer et devenir également un médium à effet intellectuel. La médiumnité est une faculté qui se développe de vie en vie, au fil des incarnations. Il s’agit de dons donnés par la source à une personne dans le but d’apporter un enseignement sur terre à l’ensemble des êtres vivants. Ses capacités ne doivent pas être utilisées à titre personnel et égoïste pour s’enrichir ou dans le but de gonfler son ego, autrement la source peut reprendre ce qu’elle a donnée.

Avant de pouvoir exercer ses dons sans en souffrir physiquement et mentalement, un médium peut être harcelé des années durant par des esprits du bas astral. Il est cette lumière qui brille dans la nuit et dès l’instant ou il peut communiquer et voir des esprits, il ouvre la porte à des esprits du bas astral dont le seul but est de faire du mal autour d’eux. C’est pourquoi, ces dons peuvent être vécus comme une malédiction au début, car un médium novice ne sait pas se protéger contre les esprits inférieurs et subit par conséquent de nombreuses hantises avant de pouvoir se libérer de la peur et comprendre comment se protéger de ces êtres infernaux.

Sache que si tu as des dons médiumniques, c’est que la source, Dieu, l’univers peu importe comme tu appelles le créateur de toute vie, ta considéré digne d’avoir ces facultés exceptionnelles. Elles sont censées t’aider à comprendre ton incarnation actuelle, à accomplir ta mission de vie et à apporter une aide et un enseignement à l’ensemble du genre humain. Tu as été choisi, alors montre-toi digne d’un tel cadeau.