Je préfère être célibataire plutôt que de m’enfermer dans une relation amoureuse ou un homme exigera de moi que je change pour lui plaire.

Je ne veux pas renier qui je suis et me soumettre à qui que ce soit pour obtenir de l’affection. Lorsqu’on exige, qu’on oblige, il ne s’agit pas d’amour mais de possession.

Aucune femme ne devrait JAMAIS accepter qu’un homme la traite mal en lui manquant de respect ou pire encore. L’amour n’exige pas de souffrir. L’amour d’un homme devrait pousser une femme à s’épanouir telle une fleur qui éclos un beau matin d’été.

Où est donc l’amour si on me demande de renoncer à qui je suis ? Où est l’amour si on me fait sciemment du mal ?

Je préfère quitter le seul homme que j’aimerai toujours, s’il n’est pas prêt à m’aimer comme je le mérite, plutôt que de subir une relation dysfonctionnelle.

J’accepte mes failles, mes faiblesses et mes défauts. Je ne suis pas parfaite et c’est bien comme ça. Ma vulnérabilité est ma force. Et si personne n’est en mesure d’aimer ma part d’ombre, je saurais la chérir.

Je ne me soumettrai pas à l’horloge biologique ou à la pression sociale pour mettre au monde des enfants.

Enfanter sous la contrainte de la peur est une horrible manière d’accueillir un enfant sur terre.

Je préfère être seule plutôt qu’être entourée de personnes qui ne s’intéressent pas réellement à moi et qui ne m’enchantent pas le cœur. Être mal accompagné, c’est s’insulter soi-même.

Je n’ai plus peur ni de mourir, ni de perdre ceux que j’aime car vivre dans la peur éteint ma lumière intérieure.

Si être belle suppose de passer par la chirurgie esthétique, de m’habiller selon les goûts de quelqu’un d’autre en suivant la mode et de me tartiner la figure chaque matin d’une couche de maquillage, je préfère rester moi-même.

Je préfère ma richesse intérieure à mon compte en banque.

L’argent n’a jamais rendu réellement heureux. Il ne donne ni l’amour, ni la santé. Si je devais choisir entre 1 million d’€ et un dernier instant dans les bras de celui que j’aime, je le choisirais lui sans hésitation car les souvenirs sont éternels, pas l’argent.

Je ne veux pas acheter des biens matériels qui me rendront prisonnière, je préfère investir dans des instants de vie et créer des souvenirs inoubliables.
Je n’ai pas besoin d’une belle maison, d’une voiture et d’une garde-robe bien fournie pour prouver au monde que j’ai réussi. À mes yeux la réussite n’est pas matérielle mais humaine.

Je préfère assumer qui je suis et oser être moi-même dans une société aseptisée, même si cela suppose d’être regardé de travers. Être rejeté est bien moins douloureux que de faire semblant d’être quelqu’un que je ne suis pas.

Je refuse de rentrer dans le rang, de faire comme tout le monde pour être accepté du plus grand nombre, si cela suppose d’ignorer les aspirations et les rêves de mon âme.

Je ne me forcerai jamais à aller travailler jour après jour si je déteste ce que je fais.

Pourquoi serai-je le geôlier de ma propre prison ? Pourquoi accepterais-je d’être esclave d’une vie qui ne me rend pas heureuse ?

Quel que soit la situation, j’ai décidé de TOUJOURS me choisir. Par amour pour moi-même, je veillerai sur moi lorsque je serais triste ou malade. Je m’occuperai toujours de ma personne en veillant à guérir les maux de mon âme. J’investirai le temps et l’argent nécessaire à mon bien-être car personne ne pourra JAMAIS prendre soin de moi, aussi bien que je le ferais.

Je préfère vivre libre et spirituelle, plutôt que de me soumettre aux dogmes d’une religion, ou aux règles d’une société capitaliste. Personne d’autre que moi, n’est mieux à même de choisir ma vie.

Si je devais me poser des règles de vies quotidiennes, les miennes seraient celles de rire chaque jour, de m’amuser, de me faire du bien, d’aimer intensément, de contribuer au mieux-être du monde et surtout d’ouvrir grand mon cœur pour accueillir la vie à bras ouvert.

Et ma seule obligation serait de ne JAMAIS me laisser tomber.

Lire d'autres articles parlant de