« Il a dû sentir qu’il venait de perdre à jamais son monde de lumières, que c’était le prix à payer pour avoir trop longtemps vécu prisonnier d’un seul rêve. » Francis Scott Fitzgerald

Les déceptions et désillusions sont le lot quotidien de nos vies. Et plus nos rêves et nos espérances sont grands, plus la confrontation avec la réalité peut être un choc difficile. Tel Gatsby le magnifique, qui a passé sa vie à attendre un amour perdu, le retour à la réalité peut-être très brutal. Cet homme a construit l’entièreté de sa vie autour de cette femme qui ne l’aimait même pas en réalité. La chute fut misérable et triste. Je crois sincèrement qu’il faut travailler à n’avoir aucune attente dans la vie et à avoir des espoirs réalistes. On dit souvent que l’espoir fait vivre et c’est ça l’unique but de l’espoir, maintenir l’idée qu’un jour les choses seront meilleures pour nous empêcher de commettre l’irréparable. Bien sûr, on peut améliorer son quotidien, vaincre une maladie et surmonter une épreuve mais pas juste en espérant. Il faut agir pour faire évoluer ce qui ne va pas. Attendre et espérer est dans tous les cas une erreur.

L’erreur de passer sa vie à espérer.

Vivre dans le rêve qu’une relation amoureuse passée et révolue pourra s’améliorer dans le futur et finir en happy end, qu’un homme ou une femme qui ne nous aime pas, finisse par nous aimer ou qu’un jour à force de bien travailler, on finira par avoir la reconnaissance tant espérée est TOUJOURS une erreur. Pourquoi ? Parce qu’espérer, c’est une manière de refuser de voir la réalité telle qu’elle est. La réalité est parfois très brutale. C’est pourquoi, on préfère souvent être dans le déni. On préfère la déguiser.

C’est prendre le risque de mettre sa vie de côté à cause de ses espoirs. C’est refuser d’aller de l’avant après une rupture amoureuse et rencontrer un homme ou une femme capable de nous aimer vraiment. C’est attendre indéfiniment une reconnaissance au travail qui ne viendra peut-être jamais. C’est refuser de voir la réalité en face. Celle qui dit que c’est fini. L’espoir peut nous conduire à passer à côté de notre vie. A force de vivre dans nos espoirs, on finit par croire qu’ils sont réels.

L’importance de s’adapter à la réalité pour surmonter les désillusions.

Chaque fois que tu te surprends à espérer certaines choses et que cela ne dépend pas de toi à 100%, arrête-toi et analyse tes pensées. Par exemple, si tu souhaites que ton partenaire de vie change pour que votre vie de couple soit plus harmonieuse, ou que tes conditions de travail s’améliorent par elle-même etc. C’est un peu comme espérer qu’en plein hiver, il fasse 35 C. Je pense qu’il faut sincèrement garder la tête froide et analyser une situation objectivement, en écartant l’émotionnel.

Exemple : ton patron est un pervers narcissique et tu le subis depuis des années. Tu auras beau espérer qu’il change, et tu vas peut-être même adapter ton comportement à son schéma comportemental pour influer sur ce qu’il est, mais cela n’arrivera pas. Pourquoi ? Car ton patron est une cause extérieure à toi. Et tu ne peux pas faire changer les gens et les choses juste avec la force de ta volonté. La seule chose que tu maîtrises à 100% c’est TON comportement, ton attitude vis-à-vis de ton patron.

C’est-à-dire que tu peux démissionner ou accepter ton patron tel qu’il est et faire avec. Tu maîtrises 100% de ton attitude vis-à-vis de cette réalité. Tu l’acceptes ou tu la refuses. Mais, te plaindre, être en colère ou triste n’y changera absolument RIEN.

Autre exemple, tu es dans une relation amoureuse insatisfaisante et peu épanouissante car elle ne correspond pas à ce que tu souhaites vivre amoureusement parlant. Naturellement tu vas reprocher à l’autre ce qu’il n’est pas et tu vas vouloir qu’il change. Sauf, que l’autre est sans doute très bien comme il est ou incapable de changer. Tu vas donc rester dans cette relation et attendre que l’autre change. Encore une fois, tu laisses l’espoir dicter ta conduite.

Tu as peut-être un amant fantastique, et tu as l’espoir qu’un jour cette relation se transforme en une relation de couple. Au lieu d’accepter cette relation telle qu’elle est et de l’apprécier, tu vas te projeter en créant des faux espoirs. Le retour à la réalité risque d’être vraiment douloureux. Certaines relations lorsqu’elles ne sont pas malsaines,  sont parfaites telles qu’elles sont, et elles ne sont pas destinées à évoluer autrement. 

Ce qui n’a pas fonctionné une fois, deux fois, trois fois… ne fonctionnera toujours pas une quatrième fois.

La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent.

A. Einstein

Accepte que le seul paramètre que tu puisses changer, c’est ta vision des choses. Cela t’aidera à aller de l’avant. À tort, on croit souvent qu’en essayant encore et encore, les choses vont changer en mieux. Mais, pourquoi changeraient-elles ?

Prenons l’exemple, de deux ex. Ils se sont quittés parce que la relation ne fonctionnait pas : Manque d’amour, mésentente, différence de caractère etc.

Crois-tu sincèrement que la relation pourrait fonctionner durablement quelques mois ou années après? Alors qu’ils ont déjà essayés plusieurs fois, tout tentés. Nous reprenons les mêmes protagonistes, on les remet dans un contexte similaire et tu crois que le résultat de cette ultime union sera différent des précédentes?

Les probabilités que les mêmes disputes, les mêmes mésententes et incompréhensions viennent miner le couple sont proches du 100%.

La seule possibilité pour que ce même couple finisse par vivre un happy end éventuel, c’est que les deux ex-partenaires aient radicalement changés au point de devenir des nouvelles personnes. Et dans ce cas de figure, on pourrait presque dire qu’il s’agit de deux personnes étrangères l’une de l’autre qui ont un passé en commun. Ainsi, ils entameront une nouvelle relation, qui n’a absolument rien à voir avec celle du passé.

La clé qui change tout dans la vie c’est l’ACCEPTATION. De nombreux évènements dans la vie, ne sont pas agréables mais y résister engendre beaucoup de souffrance inutile. Refuser de tourner la page, c’est être bloqué dans le passé et revivre indéfiniment les mêmes histoires, les mêmes désillusions et déceptions.

En réalité, il y a deux manières de voir la vie :

-être heureux de tout ce qui t’arrive même lorsqu’une histoire se termine et tourner la page.

-Ou résister au moindre changement, t’accrocher à des personnes ou des choses qui doivent s’en aller.

Alors oui effectivement c’est assez difficile comme exercice. Mais, sache que les déceptions et désillusions naissent des attentes et des rêves non réalisés. Plus tes attentes envers la vie sont grandes, plus tu risques de tomber de très haut lorsque tu vas te confronter à la réalité.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas rêver d’une vie meilleure. Mais, il faut avoir le courage de confronter constamment ses rêves avec la réalité pour les ajuster. À être trop dans ses rêves, ses espérances, on finit par rejeter ce qui est VRAIMENT réel et palpable.

C’est pourquoi, tu devrais rêver mais rester réaliste. Certains coachs en développement personnel te vendent du rêve en te convainquant que tu peux devenir millionnaire rapidement, ou obtenir la vie de tes rêves en quelques mois si tu achètes leur formation voire même créée une société prospère en moins de 3 ans. En réalité, sur mille personnes, une seule peut-être atteindra le million. Il y a beaucoup d’appelé mais très peu d’élus. Alors rêve mais n’oublie pas de rester lucide et réaliste.